Archives de
Étiquette : Cuisine

Savourer les saveurs du palais

Savourer les saveurs du palais

« Les saveurs du palais », c’est le film du savoir-manger à la française. Un film gourmand, salivant, sincère et parfois touchant. J’adore l’actrice Catherine Frot et ne pouvais passer à côté de son rôle de cuisinière authentique parachutée au service de la cuisine privée du président. Une débauche de plats riches en goût et en couleur, fabriqués avec les meilleurs produits du terroir français. C’est un véritable éloge d’un régime nutritif voire ouvertement et glorieusement calorique, que tous les médecins de France et de Navarre ne peuvent plus cautionner, mais qu’importe! On ne peut que craquer devant ces magnifiques truffes…

Lire la suite Lire la suite

Bobotie, émotion en Afrique du Sud

Bobotie, émotion en Afrique du Sud

Le bobotie est un plat chaleureux et épicé d’Afrique du Sud. Il tire ses origines de la population asiatique, et particulièrement malaise et indonésienne, arrivée en Afrique du Sud dès 1667 pour servir d’esclaves. Cette recette, je la tiens d’un sud-africaine que j’ai rencontré au musée, à travers ses broderies…

Lire la suite Lire la suite

C&C BKK, surprenant, amusant, excellent!

C&C BKK, surprenant, amusant, excellent!

En Thaïlande, il n’y a pas d’heure pour se restaurer… et les gargotes ne manquent pas! Mais C&C BKK est plus qu’un lieu de cuisine typique… c’est tout un concept! C&C est le diminutif pour « Cabbages and Condoms » (choux et préservatifs dans le texte) et BKK le petit nom de la grouillante capitale thaïlandaise: Bangkok. Mais quel est le rapport entre la gastronomie locale et les préservatifs? … enfin, à part la décoration tendancieuse?

Lire la suite Lire la suite

Juliette, l’illustratrice de Globe Taster

Juliette, l’illustratrice de Globe Taster

Juliette devient illustratrice pour Globe Taster ! A partir du mois de mars, elle va faire des aquarelles pour illustrer certains articles. Elle va mettre en valeur les ingrédients et les recettes.
J’espère que vous aimerez cette nouveauté qui va rajouter des couleurs a nos voyages culinaires en ce début de printemps.

Lire la suite Lire la suite

Urfa Durum,Sandwich Kurde

Urfa Durum,Sandwich Kurde

A Paris, la rue du Faubourg Saint-Denis regorge de bars et de restaurants en tout genre… Cette rue, c’est un peu un monde à part, une sorte d’ailleurs. C’est justement ailleurs que la petite gargote Urfa Durum vous entraîne.  Le mini restaurant est parsemé de petits sièges traditionnels pour vous asseoir le temps d’un sandwich fait d’un pain traditionnel maison.

Lire la suite Lire la suite

Le ceviche au naturel à Trujillo

Le ceviche au naturel à Trujillo

Quel est l’emblème par excellence du Pérou? Non, ce n’est pas « el condor pasa »… ou le bonnet en poil de lama… C’est sans conteste le ceviche! Il n’y a qu’à voir cette publicité péruvienne où les péruviens se définissent eux-même par ce plat si acclamé dans tout le pays: « Mas peruano que…El ceviche! ». Et c’est cette recette de poisson cru citronné que m’a confié Paùl, une recette ancienne qui date peut-être du temps de la civilisation Moche (aussi appelée Mochica) mais réactualisée. Une recette faite à la maison, en tout simplicité, comme il l’a appris de sa mère et de sa grand-mère.

Cette recette fera partie de mon livre de recettes péruviennes à paraître en milieu d’année 2016. Vous y découvrirez également de nombreuses autres recettes péruviennes et des portraits de passionnés de leur pays!

Lire la suite Lire la suite

Xiao Long bao, le ravioli raffiné de Shanghai

Xiao Long bao, le ravioli raffiné de Shanghai

Le ravioli bouilli chinois ? on connait ! le gyoza frit japonais ? déjà mangé évidemment ! mais le xiao long bao alors ? du gyoza à la fast-food au xiao long bao à la Din Tai Fung, il y a un gouffre… Techniquement, le petit plus du xiao long bao, c’est une « petite soupe » dans le ravioli qui donne une variété de sensations en bouche, et la vrai différence c’est que le ravioli se mange à la vas-vite, comme un plat classique voir de street-food, alors que le xiao long bao est un met plus rare, un petit bijoux que l’on va déguster dans un établissement prestigieux tel Din Tai Fung…
Mais du coup, peut-on réellement fabriquer cela chez soi ? Oui, mais il faut être appliqué et l’apprendre d’une experte de la cuisine chinoise… Margot Zhang en connait tout un rayon sur le sujet, elle maitrise de nombreux plats chinois complexes, les adapte à ses goûts et surtout sait très bien les expliquer…

Lire la suite Lire la suite

Patisserie fusion Franco-japonaise au Bon Marché

Patisserie fusion Franco-japonaise au Bon Marché

Les cerveaux en ébullition, les papilles en éveil et les mains expertes de Taku Sekine et des chefs de la grande épicerie de Paris ont fusionné pour nous offrir jusqu’au 18 Octobre des créations sucrées inédites.

Le mont Fuji

Remake japonisant de notre bon vieux Mont-blanc qui conserve tout de même l’esprit meringue garnie de chantilly et recouverte de crème de marron… la présence du yuzu en fait une pâtisserie au goût équilibré et moins monotone d’un Mont-Blanc classique.

Composition :
Pâte de marron et haricots rouges, meringue, confiture au Yuzu, chantilly

La pâte de haricots rouges ressemble beaucoup à la pâte de marron en terme de matière et les goût s’harmonisent très ensemble. L’ensemble a un goût peu prononcé que le yuzu, plus acide, vient relever.

Ingrédients :
Haricots AzukiHaricots rouges : La pâte de haricots rouge, ou haricot azuki, est largement utilisé en pâtisserie asiatique. Bouillis avec du sucre, les haricots rouges sont ensuite écrasés pour former une pâte plus ou moins consistante qui va servir à fourrer et réaliser différents desserts Japonais (dorayaki, mochi, daifuku…), chinois, vietnamiens ou coréens.

Yuzu : agrume japonais, hybride de la mandarine et du citron. Le zeste et le jus du yuzu sont l’équivalent du zeste et du jus de citron dans la cuisine occidentale, pour assaisonner, faire des gâteaux ou des confitures.

Prix : 6.9€ la pâtisserie individuelle

Pour une étude comparative des meilleurs mont-blanc de paris, rdv sur le blog « Raid pâtisseries » : http://www.raids-patisseries.com/2013/03/meilleur-mont-blanc-paris-patisserie.html

Le Sèvres-Tokyo

Sevres TokyoLe Paris-Brest revisité, comme c’est à la mode en pâtisserie ! La ville de départ fait référence à la rue de Sèvres de La Grande Épicerie de Paris et la ville d’arrivée fait référence à la capitale nipponne. On peut dire que cette version franco-japonaise est franchement réussie!
La pâte à choux n’est pas en forme de couronne, ce qui perd l’origine de la pâtisserie de 1910 qui devait mimer la roue d’un vélo, en hommage à la course cycliste entre Paris et Brest. Question esthétique, on a plutôt affaire à une religieuse mais le goût est vraiment réussi et l’alliance entre Asie et Europe est simplement virtuose.

Composition :
Pâte à choux, praliné au sarrasin et crème de soja torréfié

Le goût légèrement amer et tirant sur la noisette de la farine de sarrasin se marie bien avec le soja torréfié.

Ingrédients :
Praliné : crème ou fourrage composé de sucre caramélisé avec amandes et/ou noisettes avec une addition de vanille ou cacao.

Sarrasin : Cet élément à la fois européen (galettes bretonnes) et japonais (nouilles soba au sarrasin) est le produit le plus original de cette recette. Le sarrasin fait partie de la famille des blés et ne contient pas de gluten, ce qui rend la farine de sarrasin difficile à utiliser pour la fabrication du pain ou de pâtes.

Soja torréfié : ce sont les graines de soja non germées qui sont torréfiées. La torréfaction donne un goût légèrement noisetté qui s’harmonise avec le sarrasin et le praliné.

Prix : 6.9€ la pâtisserie individuelle

Infos pratiques :
Le Bon Marché Rive Gauche, 24, rue de Sèvres, Paris. M Sèvres Babylone.

Du lundi au samedi 10h – 20h, jusqu’à 21h le jeudi et vendredi.

Testé en Septembre 2014

« Les gouttes de Dieu » ou comment les japonais apprennent le vin aux français

« Les gouttes de Dieu » ou comment les japonais apprennent le vin aux français

Les Gouttes de Dieu, un vaste programme œnophile…

Synopsis

Shizuku Kanzaki part à la recherche des 12 Apôtres, les 12 meilleures bouteilles de vin sur la planète sous la forme d’un voyage initiatique dans le monde du vin. Amitiés, fous rires mais aussi rivalités et coups-fourrés, hé oui, « c’est aussi ça le vin… » sont autant de prétextes pour découvrir les vins de l’ancien et du nouveau monde, pour comprendre ce qui font leurs caractéristiques, comment ils sont élaborés et comment les déguster.

Comme l’affectionnerait Rabelais, on alterne entre blagues un peu grossières et érudition dans le domaine œnologique. Shizuku se révèle tour à tour un buveur invétéré dans la peau d’un parfait idiot puis un véritable génie du vin à la sensibilité décuplée et à l’imagination débridée…

shisuku tomme 1

Bien entendu, outre le « wine for wine’s sake », on nous présente aussi le vin comme une partie intégrante de la gastronomie française (et pas que !) et l’on nous enseigne subtilement de quelle façon il s’allie aux plats plus ou moins raffinés. Même sans aimer boire du vin, on aime lire à propos de ce produit qui vient « des hommes, du ciel et de la terre » (comprendre le vigneron, le climat et le terroir) comme aiment à le répéter les personnages…

Un moyen ludique de se rendre compte que l’on ne sait qu’une seule chose sur le vin, c’est que l’on ne sait rien… et heureusement un moyen efficace de combler toutes nos lacunes sur le vin en souriant et en vibrant au rythme de cette épopée humaine formidable !!
Vous serez émerveillés par le Richebourg du domaine de la Romanée-Conti, apprendrez comment un vin peut être le pendant d’un tableau ou d’une montagne, vous brûlerez de vous acheter (à la place de votre télé) un Vosne-Romanée 1er cru Cros-Parantoux de ce bon vieil ami Henri Jayer, vous ne pourrez plus passer devant Nicolas sans vous arrêter et transpirerez à grosses gouttes en voyant un voyant un Château Margaux 1988…
Complètement addictif, faites attention avant de commencer ! Vous allez finir par vous retrouver à faire des blind tests de vin le mercredi soir…

Lors d’un prochain article, je donnerai un exemple tiré du manga: savez vous que la cuisine coréenne et son emblématique kimchi peuvent être sublimée par le vin? (tomes 12 et 13 de la série).

Carte d’identité du manga

Auteur : Tadashi Agi
Dessinateur : Shu Okimoto
Publié depuis : novembre 2004
Nombre de tomes : 44 au japon dont 32 publiés en France à ce jour
Version française publiée par Glénat

Les personnages

Shizuku Kanzaki
Personnage principal du manga, c’est lui qui vous fait rire, lui qui vous désespère parfois par son idiotie et son immaturité, mais c’est aussi grâce à lui que vous êtes embarqués dans cette aventure… Fils du fameux critique de vin Yutaka Kanzaki, il a longtemps refusé de boire du vin et a même décidé de travailler pour une entreprise de bière pour prouver qu’il est un vrai rebelle. Les dernières volontés de son père le plongent dans l’univers du vin qu’il découvre alors à corps perdu, lui si peu connaisseur mais si doué par ce que son père lui a habilement distillé pendant sa jeunesse.
Miyabi Shinohara
Une femme dans un monde d’homme, heureusement qu’elle est là ! En tant qu’apprentie sommelière, c’est elle qui apporte toute la théorie œnologique nécessaire à Shizuku (et au lecteur qui en a bien besoin en fait). Cette présence féminine aux côtés de Shizuku apporte un peu de fraicheur et de gags en tous genres.

tomine tomme 30
Issei Tomine (ci-contre)
Le grand, ténébreux et impressionnant Tomine est un Grand du vin, un sacré bosseur qui donnerait sa vie pour ce jus divin sans hésiter une seconde… Il séduit les femmes par son assurance et les connaisseurs par sa science œnologique et sa sensibilité hors pair même s’il peut s’avérer parfois assez infect. Il est l’adversaire de Shizuku dans ce duel pour les gouttes de dieu et s’il est incontestablement supérieur au début, il s’avère qu’il grandit lui aussi dans son approche et sa compréhension du vin en même tant que Shizuku.

Informations utiles

Accueil


Le manga a été reconnu comme le « meilleur livre du monde sur le vin » lors du Gourmand World Cookbook Awards 2009.

Bon plan:
Je m’adresse aux addicts qui auront sûrement rapidement besoin de ce bon plan: les mangas peuvent s’acheter d’occasion à Gibert Joseph et Boulinier.

La taverne de Zhao

La taverne de Zhao

lens17649069_1327691186vegetarian-dim-sumLa Taverne de Zhao est un endroit fabuleux qui vous rappellera ou vous fera connaître la cuisine de la région chinoise du Shaanxi, qui abrite la fameuse cité de Xi’An où l’on trouve les mythiques armée enterrée et montagne Huashan.

Atmosphère conviviale pour ce restaurant où l’on partagera parfois une table avec d’autres convives… Mais à chaque fois, l’on dégustera les spécialités du Shaanxi avec délice.

La cuisine du Shaanxi est marquée par une utilisation prépondérante du sel, du vinaigre, de l’ail et des oignons comparativement à d’autres régions de Chine où le sucré ou le sucré-salé est beaucoup plus présent comme à Shanghai. Certains plats peuvent également être assez pimentés bien que dans une moindre mesure par rapport aux plats sichuannais.
Au Shaanxi, on mange plus de nouilles que de riz et les nouilles de la région sont généralement plus épaisses et plus larges que ce que l’on pourrait manger à Beijing ou au Sichuan.

Certaines spécialités font la renommée de la cuisine locale, aussi, ne manquez pas :

– les petits pains fourrés (à la viande ou végétariens), les « rou jia mo » (肉夹馍)

– Les nouilles liang pi pimentées ou non (凉皮)

N’oubliez pas de commander une traditionnelle Qingdao, bière chinoise de la ville de Qingdao au Shangdong, pour compléter votre repas!

Informations utiles:

Attention, pas de réservation possible et il peut y avoir un peu d’attente…

49 rue des vinaigriers, 75 010 Paris. M Château d’eau ou M Jacques Bonsergent

www.latavernedezhao.fr/