Caponata Mia!

Caponata Mia!

La Dolce Vita à la sicilienne s’invite sur Globe Taster avec une recette aux légumes du soleil estivale, fraîche, simplissime et savoureusement acidulée! Qui mieux qu’une niçoise amoureuse de la cuisine méditerranéenne dont l’aliment fétiche est l’aubergine peut nous donner des conseils pour réussir la Caponata? C’est Valérie que vous remercierez lors de votre prochaine soirée Italienne…

D’ailleurs, l’émission « les carnets de Julie » sur France 3 ne s’y est pas trompé: Julie est venue chercher la recette de Valérie pour son émission spécial ratatouille! voici la vidéo de la recette sicilienne de Valérie

Fiche d’identité culinaire

Caponata (4 sur 24)Nom, Prénom: Valérie Szönyi
Pays, région & origine: Nice, avec des grands parents d’origine hongroise
Ville de résidence: Lyon
Région dont j’admire la cuisine: Méditerranée

Plats préférés : tout ce qui est à base d’aubergine, par exemple la moussaka, l’imam bayildi, la salade d’aubergine libanaise, la melanzana a la parmigiana…
Le plat le plus représentatif de ma région d’origine : La salade niçoise, un gros fouillis plein de saveurs et de couleurs, à l’image de Nissa la bella
Comment ai-je appris à cuisiner méditerranéen : en mangeant! La cuisine méditerranéenne, ce n’est pas de l’esbroufe comme d’autres cuisines qui veulent en mettre plein les yeux, ce sont des saveurs simples mais bien assorties et bien choisies. C’est en les goûtant que j’ai appris à les assortir mi-même. Bon, mes parents doivent quand même y être pour quelque chose, ma mère cuisine grec et italien très fréquemment et mon père a ses petites spécialités comme les pâtes aux légumes verts de saison.
Mon livre culinaire de référence: mon petit livre perso des recettes phares de ma famille que j’ai reçu de ma famille pour mon anniversaire… chacun y a écrit ses recettes fétiches. Depuis, j’y ai rajouté de nouvelles recettes que j’ai essayé et qui sont dignes de rentrer dans mon patrimoine culinaire comme un balai rentre au répertoire d’une troupe de danse…. (Je suis passionnée de danse)
Meilleur souvenir culinaire: Les bananes enroulées au jambon avec du paprika que me faisaient ma maman… D’ailleurs c’est la première recette de mon livre!
Pire souvenir culinaire: l’huître… cet espèce de truc gluant qui éclate en bouche comme si je buvais la tasse…
Ma manière de cuisiner: Fantasque, c’est la façon dont le qualifierait mon père qui est chimiste et réalise la recette au mg près… J’aime détourner les recettes et changer les ingrédients de base. 2. Pro de la cuisine des fonds de tiroir. Il reste deux petits pois, un bout de fromage et un vieil artichaut rabougri? qu’à cela ne tienne, challenge accepted! c’est comme cela que l’on s’amuse le mieux en cuisinant.
Le plat le plus difficile réalisé: il y a 10 ans, lors de mes début culinaires, j’ai réalisé une moussaka de A à Z ce qui m’a pris 4h ou 5h. Ce fut éprouvant! Je ne referai plus jamais cela… J’ai aussi fait une charlotte au chocolat, toute pétrie d’amour pendant 5h et qui s’est écroulée à la première seconde de sa vie hors du moule…
Mes autres passions? La danse, j’ai crée l’association de danse « Danse en Seine » avec des copines pour que tout le monde puisse danser quels que soient ses moyens et apprécier la danse.

Histoire de la caponata de Valérie

Caponata (24 sur 24)

« Ce livre, c’est mon patrimoine culinaire »…

Valérie

« Toutes les recettes phares de ma famille y sont consignées… c’est là que l’on trouve la recette de cette fameuse Caponata. Je suis née à Nice et y ai vécu jusqu’à mes 20 ans, j’ai donc une culture méditerranéenne très forte. Il ne faut pas oublier que Nice a été Italienne plus longtemps que française, on y trouve donc une culture culinaire italienne omniprésente. Pour compléter le tableau, ma mère est une fan inconditionnelle de la Grèce, sa culture, ses traditions, des plats savoureux qui partagent un patrimoine commun avec l’Italie et le reste de la méditerranée. C’est elle qui m’a légué cette recette ».

Recette de la caponata

Pour 6 personnes – 40 minutes de préparation – niveau facile

Ingrédients

500g d’aubergines
4 branches de céleri
100g d’oignons
1 boîte de dés de tomates
1 cs de concentré de tomates
2-3 cs de vinaigre de vin
2 cs de câpres
12 petites olives vertes de noyautées
1 cs de pignons
1 cs de sucre

cs: cuillère à soupe

Caponata (11 sur 24)

Matériel

Une poêle assez profonde et éventuellement un panier pour cuisson vapeur

Réalisation de la recette

  1. Laver les aubergines, les couper en cubes de 2-3cm et saupoudrer de gros sel.
  2. Dans une passoire, les faire dégorger pendant 1h. Solution alternative: faire cuire les aubergines à la vapeur.
  3. Une fois l’eau rendue, rincer les aubergines pour en enlever le sel puis bien les presser pour les essorer.
  4. Retirer les plus grosses fibres du céleri (voir comment préparer le céleri) et découper des morceaux de 1cm. Jeter les dés dans de l’ eau bouillante et faire cuire 5 minutes. Réserver.
  5. Faire revenir les dés d’aubergine dans un peu d’huile d’olive pendant 10-15 minutes. Réserver.
  6. Couper les oignons en fines lamelles et les faire cuire dans une poêle avec un filet d’huile d’olive.
  7. Ajouter le céleri puis au bout de 5 minutes les tomates, le concentré de tomate, du sel et du poivre.
  8. Faire cuire à feu moyen pendant 10-15 minutes.
  9. Ajouter alors le vinaigre, le sucre, les câpres, les olives et les aubergines. Mélanger et faire cuire 2-3 minutes.
  10. Lorsqu’ils ramollissent, rajouter les aubergines.
  11. Faire dorer les pignons dans la poêle pendant 2-3 minutes.

Caponata (13 sur 24)

Dégustation de la Caponata

  • Pour déguster la caponata en plat froid, laisser refroidir complètement le mélange et saupoudrer de pignons au dernier moment.
  • Pour déguster la caponata chaude, ajouter immédiatement les pignons et servir.

Caponata (18 sur 24)

Coût pour 6 personnes :6€
Préparation :5min – Cuisson :40min

Végétarien Végétalien Bio Sans gluten Sans oeuf Sans lait

info

Caponata, Italie, Acidulé

3 réactions au sujet de « Caponata Mia! »

  1. Pour avoir dégusté la caponata de la maman de Valérie, je confirme que cette recette est un délice !
    Et voilà, j’ai comme une envie d’aubergine maintenant !
    Bravo pour ce joli blog appétissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *